Preview: Une œuvre de Jan van Eyck ajoutée à l’exposition La Madone rencontre Margot la Folle

Une œuvre de Jan van Eyck ajoutée à l’exposition La Madone rencontre Margot la Folle

Le petit panneau La Vierge à la fontaine de Jan van Eyck a été ajouté à l’exposition La Madone rencontre Margot la Folle au Musée Mayer van den Bergh. Cette toile, une des pièces-maîtresses dans la collection du Musée Royal des Beaux-Arts d’Anvers, est exceptionnelle à bien des égards. Le panneau a conservé son cadre d’origine, avec la devise authentifiée de Jan van Eyck ALS IXH XAN, son nom et l’année d’exécution. La Madone anversoise de Van Eyck participait à la grande exposition Van Eyck au Musée des Beaux-Arts de Gand avant que celui-ci ferme brutalement ses portes en raison de la crise sanitaire.

La Vierge à la fontaine de Van Eyck montre Marie dans un jardin luxuriant. Elle porte une longue robe bleue et regarde avec amour Jésus qu’elle porte dans ses bras et enlace tendrement. Deux anges ailés aux couleurs vives tiennent derrière elle un drap d’honneur dans un tissu de brocard doré aux motifs de fleurs et d’animaux. La toile tombe jusqu’à terre pour protéger Marie de l’herbe humide. Cette charmante petite scène se déroule dans un jardin de roses rouges dissimulé par un muret. Une quantité de fleurs y poussent : iris, lys, violettes, myosotis et muguet.

Le petit panneau, une des œuvres-maîtresses dans la collection du Musée Royal des Beaux-Arts d’Anvers, est exceptionnel à bien des égard. Il est à peine plus grand que la main et regorge pourtant de symboles mariaux. La toile a en outre conservé son cadre d’origine, sur lequel Jan Van Eyck a apposé sa fameuse devise ALS IXH XAN (‘Si je peux’ ou ‘Comme je peux’) avec son nom et l’année d’exécution. C’est enfin la dernière œuvre datée et signée par le maître encore connue. Van Eyck l’a peinte deux ans avant sa mort.

Le petit panneau brillait à l’exposition Van Eyck. Une révolution optique avant qu’elle ferme brusquement ses portes pour éviter la propagation de la Covid-19. La Vierge à la fontaine a donc rejoint l’exposition La Madone rencontre Margot la Folle au Musée Mayer van den Bergh d’Anvers où est présentée une sélection de grandes œuvres ayant appartenu à ces deux collectionneurs passionnés qu’étaient Florent Van Ertborn et Fritz Mayer van den Bergh. Ce charmant petit tableau prend une dimension supplémentaire dans le cadre intime du Musée Mayer van den Bergh car il en dit long sur la passion et le flair de son acquisiteur. Van Ertborn acheta cette petite toile juste avant 1835 du prêtre du petit village de Dikkelvenne, dans les environs de Gand. L’exposition La Madone rencontre Margot la Folle dure encore jusqu’au 31 décembre 2020.

 

Informations pratiques

La Madone rencontre Margot la Folle. Les collectionneurs derrière les grandes œuvres dure encore jusqu’au 31 décembre 2020.

Musée Mayer van den Bergh, Lange Gasthuisstraat 19, 2000 Anvers

www.museummayervandenbergh.be

8 euros / 6 euros / gratuit : le Musée Mayer van den Bergh n’accueille pour le moment que les visiteurs qui ont acheté leur billet à l’avance. Toutes les informations concernant les billets et les mesures de sécurité figurent à la page www.museummayervandenbergh.be/coronavirus.

Horaires : du mardi au dimanche : de 10h00 à 17h00. Fermeture : lundi et jours fériés (1er novembre, 25 décembre).

L’exposition est une coproduction avec le Musée Royal des Beaux-Arts d’Anvers.

La Madone rencontre Margot La Folle. Les collectionneurs derrière les grandes œuvres

La Madone rencontre Margot La Folle. Les collectionneurs derrière les grandes œuvres

Contactez-nous
Nadia De Vree Perscoördinator Cultuur, Stad Antwerpen
Harlinde Pellens Communicatie Museum Mayer van den Bergh